• ARTICLE DE LA DEPECHE Publié le 19/06/2013 à 03:48, Mis à jour le 19/06/2013 à 08:51 

    Tags et incivilités en tous genres ne passent plus à la mairie où l'on a décidé de fermer le gymnase. 

    C’est une goutte d’eau dans la mer pour certains… et celle qui fait déborder le vase pour d’autres. Un trou. Un trou bête et méchant au gymnase du collège. Un trou, entre autres incivilités, qui a déclenché la colère du maire et, dans la foulée celle des parents d’élèves et professeurs… mais pas pour les mêmes raisons. Considérée par Marie-Hélène Champagnac, comme «la dégradation de trop», l’élue a décidé de fermer ce lieu public provoquant de vives réactions. «Maintenant ça suffit ! Déjà l’an passé nous avions dû investir 5 000 euros pour des incivilités à cet endroit, notamment dans les vestiaires, et ça continue. C’est aux parents d’élèves à éduquer leurs enfants, aux professeurs aussi de les surveiller. Ce gymnase est un lieu public et il n’est pas normal qu’on le détériore ainsi. C’est également un manque de respect aux agents municipaux et à tous les utilisateurs du gymnase. Nous avons déposé une plainte en gendarmerie. Le gymnase restera fermé !», a confié le maire très remonté sur la question. Ce que l’on peut comprendre quand on sait les factures de plus en plus salées dont doivent s’acquitter les communes confrontées à de tels actes stupides.

    Mais ce choix n’est pas resté sans suite. Irritée, la FCPE de cet établissement a adressé un courrier au conseil général, à l’Inspecteur d’Académie, à la mairie et à la presse pour se plaindre de la situation. Jointe par téléphone, sa présidente, Suzanne Claverie a notamment expliqué que les parents d’élèves trouvaient cette décision «infondée, injuste et discriminatoire vis-à-vis des 700 élèves que compte le collège». Elle reproche également au maire «d’imputer toutes les dégradations aux collégiens alors qu’ils ne sont responsables que d’une seule. Le trou existait il a juste été agrandi ! Et les auteurs ont été identifiés et punis.» Certains professeurs n’apprécient pas non plus la décision municipale. «Cette situation est très contraignante surtout avec le temps qu’il fait en ce moment. Alors, c’est ballon et jeux de société pour nos élèves. Mais on espère désormais pouvoir rapidement se mettre autour d’une table et discuter», a confié Catherine Lamonzie, professeur d’EPS, au nom, dit-elle «de tous les enseignants de cette discipline au collège».

    «Partenariat indispensable»

    Contactée hier, l’Inspection d’Académie a fait savoir qu’«elle ne souhaitait pas commenter la décision du maire» espérant malgré tout que cette sanction «forte» serait «pédagogique», et d’expliquer : «Marie-Hélène Champagnac a fermé le gymnase mais l’ouvrira pour les activités UNSS et pour les épreuves du brevet. Mais il est évident qu’une solution doit être trouvée. Le partenariat entre les deux, ville est collège, est indispensable pour la scolarité des adolescents dont certains sont les enfants des administrés. Nous restons confiants…». À suivre…

    Emmanuel Haillot

     

     


    votre commentaire
  • Les articles ...

    Fronton. Grosse affluence au forum des métiers

     

    Jeunes et parents sont venus nombreux au forum des métiers du collège.

    L'édition 2013 du forum des métiers a été une nouvelle fois un beau succès. Dès l'ouverture les stands étaient pris d'assaut, et cela jusqu'à la fin de la matinée. Les organisateurs, la Fcpe du collège Alain Savary, étaient ravis, et il y avait de quoi, tant par la qualité des prestations proposées que par le nombre de visiteurs. Pour la première fois des mini-conférences se tenaient tout le temps du forum, et ont connu une belle affluence. L'écologie tenait une place importante dans cette journée et quelques collégiens se sont essayés à la construction d'un mur fait d'argile et de paille ! Il avait été présenté aux élèves de 3e les métiers de l'aéronautique, du social et du Btp. Des professionnels de chaque domaine sont venus parler de leur expérience personnelle dans l'exercice de leur métier, en tant que femme et en tant qu'homme. Un débat d'idées et une sensibilisation à la mixité homme/femme avait ensuite lieu avec les jeunes et l'association Égalitaire. Les collégiens ont pu rencontrer des professionnels, mais aussi les représentants de divers lycées techniques et centres de formations. Comme chaque année les métiers de la police, la gendarmerie, les pompiers connaissent une forte affluence. Le secteur médico-social, la santé, mais aussi le droit et les arts ont été fortement sollicités. L'aéronautique est bien évidemment toujours une demande, Toulouse en est la capitale. Les professionnels des métiers du bâtiment mais aussi de l'esthétique ont dû répondre à de nombreuses questions. Si d'autres professions n'attiraient pas la foule elles rencontraient des jeunes très intéressés et motivés… Le but est de sensibiliser les jeunes au monde du travail, de les aider à mieux concrétiser la réalité d'un métier et leur permettre de préciser leur projet professionnel et de choisir leur filière après la troisième.

    Jeunes et parents sont venus nombreux au forum des métiers du collège. ()                           La Dépêche du Midi

      

     

    Article FORUM DES METIERS

    Fronton. Samedi le forum des métiers au collège

     

    Les métiers de la santé tiennent une place importante dans le choix des jeunes…

    La Fcpe du collège Alain Savary organise le forum des métiers 2013, le samedi 16 février de 9 heures à 12 h 30.

    Il a déjà été présenté aux élèves de 3e les métiers de l'aéronautique, du social et du Btp. Des professionnels de chaque domaine sont venus parler de leur expérience personnelle dans l'exercice de leur métier, en tant que femme et en tant qu'homme. Un débat d'idées et une sensibilisation à la mixité homme/femme avait ensuite lieu avec les jeunes et l'association Egalitaire.

    Samedi matin plus de 400 visiteurs sont attendus autour des stands des métiers tenus par des professionnels. Le but est de sensibiliser les jeunes au monde du travail, de les aider à mieux concrétiser la réalité d'un métier et leur permettre de préciser leur projet professionnel et de choisir leur filière après la troisième. Pour cela une cinquantaine de professions seront représentées, ainsi que des organismes de formations et des lycées professionnels. Pour la première fois la matinée sera animée de mini-conférences.

    Le parrain du forum des métiers 2013 Joël Saurin, bassiste du groupe Zebda sera présent, ainsi que Ghislaine Cabessut conseillère générale du canton, Françoise Imbert députée et les Maires et élus de la communauté des communes de Fronton.

    Le Petit Journal


    votre commentaire
  • Fronton. Collège Alain-Savary : la manif du ras-le-bol

    Forte mobilisation aux portes du collègehier matin: classes, self,et transports surchargés...et les livres qui manquent./ Photo DDM MM - Tous droits réservés. Copie interdite.

    http://www.ladepeche.fr/article/2011/09/22/1173351-fronton-college-alain-savary-la-manif-du-ras-le-bol.html

    Forte mobilisation aux portes du collègehier matin: classes, self,et transports surchargés...et les livres qui manquent./ Photo DDM MM

    C'est dans la fraîcheur matinale que de nombreux parents d'élèves du collège Alain-Savary se sont retrouvés à l'appel de la FCPE. Un rendez-vous que les parents très motivés n'auraient manqué pour rien au monde tant l'inquiétude monte.

    Dans un dossierdu 1er septembre 2011, Olivier Dugrip, recteur de l'académie de Toulouse présentait ses lignes de force de cette rentrée scolaire dont la mise en place d'un cadre propice au travail et à la réussite de tous.

    Une surcharge antipédagogique

    Un propos qui interpelle particulièrement les membres de la communauté éducative quand il la compare avec la réalité dela scolarisationdes élèves. Le collège Alain-Savary, qui possède une capacité de 700 élèves maximum compte à ce jour 942 élèves. Parmi eux, 915 élèves utilisent chaque jour le self qui lui, propose une capacité d'accueil de 600 places.

    Des élèves sans manuels

    L'évolution des effectifs du collège reste liée à l'attente de l'ouverture du collège de Saint-Jory qui est prévue pour la rentrée 2012 mais qui à ce jour a des répercutions évidentes dans la vie scolaire de tous les jours.

    De plus, faute de dotations d'État suffisantes et de la réforme des programmes, le collège n'est pas en mesure de fournir des manuels scolaires à tous les élèves.

    Et la sécurité?

    Les parents d'élèves revendiquaient aussi les problèmes des normes de sécurité avec la mise en place de bâtiments modulaires style «Algeco» pour pallier au manque de places pour étudier. L'extra-scolaire est aussi touché avec de gros problèmes de surcharges dans les transports scolaires.

    La manifestation s'est poursuivie tout le début de matinée avec la présence des professeurs du collège pour une cause qui les touche de près puisque pas assez nombreux pour assurer les cours. Ainsi que la présence de Marie-Hélène Champagnac, maire de Fronton et de ses adjoints qui apportent leur soutien aux parents d'élèves du collège Alain-Savary.


    Une pétition pour le recteur

    Les parents d'élèves ont fait signer une pétition à l'attention du recteur Olivier Dugrip pour qu'il prenne en considération les attentes exprimées des nombreux présents ce mercredi.


    le chiffre

    Le chiffre : 942

    Elèves> au collège.  C'est en effet le nombre d'enfants scolari sés au sein du collège Alain-Savary construit pour accueillir au maximum... 700 élèves


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique